Retour
Les cartes jaunes et les cartes rouges en championnat.

La carte jaune est attribuée à un joueur en application des règles du jeu.
Elle peut être attribuée soit pour un fait de jeu (faute de main volontaire, tackle incorrect...) ou pour une faute de comportement du joueur (rouspétance, dégagement du ballon après le coup de sifflet de l'arbitre, inconvenance envers un adversaire...).

Les cartes jaunes sont inscrites sur la feuille de match et sont comptabilisées.

La carte rouge peut être attribuée de deux manières différentes :

  1. Soit en tant que deuxième carte jaune reçue du cours du même match, ce qui entraîne l'exclusion du joueur.
    Pour signifier cette exclusion, l'arbitre brandit la carte rouge après avoir exhibé la jaune. C'est ce qu'on apppelle une carte rouge pour deux jaunes;

  2. Soit pour une faute grave d'un joueur pour un fait de jeu (faute en tant que dernier homme, tackle dangereux, coup à l'adversaire...) ou une faute de comportement (bousculade, coup de pied volontaire, insulte...).
    Dans ce cas, l'arbitre attribuera directement la carte rouge sans montrer préalablement la carte jaune. C'est ce qu'on appelle une carte rouge directe.

Le joueur qui cumule trois cartes jaunes ou reçoit une carte rouge pour deux jaunes est suspendu pour le match de championnat suivant disputé par l'équipe où il a reçu sa troisième carte.
Il est également suspendu pour le prochain match de toute autre équipe durant les six jours qui suivent sa journée de suspension.

Le joueur qui reçoit une carte rouge directe est sanctionné par le comité provincial d'un certain nombre de matchs de suspension ou d'une suspension pour une durée qu'il fixe.

En cas de carte rouge directe consécutive à une faute de comportement, les frais qui s'en suivent tels qu'amendes et frais de comparution, sont à charge du joueur.