Retour
L'absence de l'arbitre officiel et son remplacement.

Il arrive parfois que l'arbitre officiellement désigné pour arbitrer un match soit absent.

La règle fondamentale est que la rencontre doit obligatoirement se jouer, l'arbitrage devant être assuré par un arbitre "occasionnel" désigné par une des deux équipes en présence.

Le choix de l'arbitre occasionnel est cependant soumis à des règles et des procédures bien précises.

En effet, celui-ci est opéré dans l'ordre de priorité suivant :

  1. un arbitre neutre, c'est-à-dire qui n'est affilié à aucun des deux clubs en présence, dans l'ordre de leur classification;
  2. un arbitre affecté à l'un des clubs en présence, dans l'ordre de leur classification;
  3. un arbitre non pratiquant affilié à l'URBSFA, mais non affecté à l'un des clubs en présence;
  4. un arbitre non pratiquant affilié à l'URBSFA et affecté à l'un des clubs en présence;
  5. un affilié non affecté à l'un des clubs en présence;
  6. un affilié affecté à l'un des clubs en présence;
  7. un spectateur.

A chaque stade de la procédure , le club visiteur a toujours priorité du choix .

Si personne ne consent à diriger le match, il incombe au délégué du club visité d'assumer les fonctions d'arbitre. Si celui-ci ne répond pas aux limites d'âge (moins de 17 ans ou plus de 60 ans), un affilié du club visité, répondant aux limites d'âge, doit obligatoirement assumer les fonctions d'arbitre.

Si le match n'a pas lieu du fait qu'un arbitre occasionnel n'a pu être désigné, le club visité perdra la rencontre sur le score de forfait 0/5.