Retour
La saison 1958-1959

Promotion




12/10/1958

Houdeng 0 - U.S. Centre 1
   Pour avoir pris les choses un peu à la légère, après avoir raté des occasions uniques, au cours du premier time, souffert de la carence de son intérieur gauche, Goraill, et de son centre-avant, Lunardi, Haine-St-Pierre a dû lutter les nonantes minutes réglementaires pour garder les deux points contre la courageuse équipe houdinoise qui manqait visiblement de moyens en attaque.
    Le premier quart d'heure avait montré un Haine-St-Pierre autrement armé que le onze local, qui fut bousculé un peu dans tous les compartiments. Ce fut d'ailleurs au cours de cette période que se situa le but visiteur. Mais, par la suite, les forwards "bleu et rouge" oublièrent de shooter au but et par Lorette et Lunardi, ratèrent des goals faciles.
    Par contre, de l'autre côté, surtout après les vingt premières minutes, les attaquants houdinois lancèrent quelques attaques sur lesquelles Anciaux dut se détendre
    Après le café, le terrain rendu plus glissant, devait rendre la tâche des acteurs plus difficile et le jeu ne fut plus aussi spectaculaire. Houdeng s'évertua

dès lors à équilibrer les échanges profitant du mauvais rendement de l'intérieur Garitte qui forçait son half à se replier.
    Malgré tout, les Pierrots conservèrent une certaine prédominance tactique et technique, mais la défense locale avec D'Hainaut et Detrez en vedette, ne devait plus s'incliner.
    Mais jusqu'au bout, le derby gardait son caractère intéressant, car le 0-1 acquis par les Pierrots ne pouvait pas leur permettre la moindre erreur. Ce fut d'ailleurs cette incertitude qui fut à la base de l'intérêt de ce derby, disputé correctement malgré quelques chinoiseries de Detrez pour ne pas changer.

LES EQUIPES

     Houdeng : Genus, Marchal, Detrez, A. Marcelis, D'Hainaut, J. Marcelis, Lhost, Gola, Belot, Desaegher.
    Haine-St-Pierre : Anciaux, D'Adam, Beautrix, Stryckwant, Chavepeyer, Facca, Bernard, Vrancken, Lunardi, Garitte, Epimenide.

LES BUTS

    3me minute : Bernard en retrait, lance Vranckx qui mystifie Detrez et marque d'un angle difficile (0-1)